INFORMATIQUE DE GESTION - EPSIEL

INFORMATIQUE DE GESTION – EPSIEL

Informatique de gestion · L’informatique de gestion, une fonction qui couvre progressivement l’ensemble des activités de l’entreprise

Les cadres de la fonction informatique de gestion doivent de plus en plus intégrer les spécificités métiers de l’entreprise dans l’élaboration des systèmes d’information.

Les cadres de l’informatique de gestion créent ou font évoluer des applications pour rationaliser la circulation d’informations liées aux activités de gestion. L’informatique de gestion a trouvé de nouvelles applications grâce au développement de nouvelles techniques dans différents domaines (ex : outils de gestion de la relation client, de la chaîne logistique…). Les évolutions technologiques de ces dernières années notamment en matière de système d’information, ont élargi et complexifié cette tâche.

Les informaticiens ont dû s’adapter afin de maintenir leur employabilité ; la formation continue est ainsi devenue plus que jamais nécessaire, aussi bien dans les entreprises utilisatrices que dans les SSII.

  • Chez les utilisateurs :

 

L’essor du mode projet.
Les cadres de l’informatique de gestion appartiennent à une fonction de plus en plus transversale à l’entreprise : ils conçoivent autant des systèmes d’information à l’échelle de l’entreprise, que des systèmes spécifiques aux directions métiers (RH, achats, marketing, logistique… ). De ce fait, ces cadres s’inscrivent dans des organisations qui fonctionnent en mode projet. Ces derniers doivent non seulement s’adapter aux activités des différentes directions (process de fonctionnement, pratiques, connaissances métiers, etc. ), mais aussi développer des compétences en communication, linguistiques et des capacités d’adaptation pour s’intégrer aux équipes pluridisciplinaires voire délocalisées (dans les cas de « nearshoring » ou de « offshoring »).

Des évolutions qui nécessitent d’assurer la cohérence des systèmes informatiques.
La tendance est à l’amortissement et à l’amélioration des systèmes de gestion existants. Les cadres de la fonction informatique de gestion optimisent et rendent les systèmes compatibles entre eux (communicants). Ils doivent aussi maintenir la cohérence de ces systèmes, leur stabilité, et la compatibilité des logiciels créés. Ces évolutions amèneront les cadres de la fonction à collaborer plus étroitement avec des architectes-urbanistes, experts dans l’organisation de technologies hétérogènes. De nouvelles compétences techniques sont désormais requises. En conséquence, les cadres de la fonction informatique de gestion doivent se former à de nouveaux langages de programmation (J2EE, ASP.NET… ), au développement de technologies issues du web (XML-RPC, WSDL), et à la montée en puissance de l’ « open source » (systèmes UNIX, LINUX… ).

 

  • Chez les prestataires :

 

La sous-traitance des process de gestion offre de nouvelles opportunités commerciales.
Désormais, la dimension technique tend à s’affaiblir au sein des entreprises utilisatrices. Fortement concurrentiel au plan international avec des acteurs émergents tels que l’Inde, le marché de la sous-traitance de l’informatique de gestion constitue de plus en plus un créneau porteur pour les prestataires (sociétés de conseil, SSII, intégrateurs de solutions, etc. ). Ces derniers font évoluer leurs offres commerciales selon deux orientations : la sous-traitance spécialisée voire l’externalisation complète des process de gestion (« business process management », « shared services centers » – centres de gestion partagés, « business process outsourcing »), ou la prestation d’offres globales (intégration technique, accompagnement du changement, entretien et maintenance).

Avec l’EPSIEL, vivez votre métier d’avenir dès maintenant Inscription en ligne

You may also like

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.